Jeans et développement durable


La paire de jeans est le vêtement le plus porté et le plus populaire de la planète. C’est plus de deux milliards de pièces qui sont écoulées chaque année. Mais malheureusement l’industrie du denim est également l’une des plus polluantes sur le marché de la mode. Malgré le fait que de gros efforts aient été fournis ces dix dernières années, l’apprêtement du denim continue d’avoir un impact négatif sur l’environnement notamment à cause des grandes quantités d’eau et d’agents chimiques utilisés.

Mais pour quelles raisons ?

Que l’on achète un jeans bleu à CHF 40.00 ou à CHF 180.00, leur composition textile est similaire. Le denim utilisé pour fabriquer les paires est le résultat de la coloration du coton par l’indigo. Ce dernier a de multiples avantages dont le fait qu’il n’est pas toxique, qu’il résiste au lavage et qu’il est facilement modifiable (délavage). Par contre, la synthèse chimique du colorant et la teinture du tissu représente un inconvénient car il repose sur des substances qui peuvent être toxiques pour l’environnement et les humains.

Dès les années 80, les tendances orientent les gens sur l’achat de jeans « travaillés » qui se caractérisent par un rendu vintage authentique. De ce fait, les professionnels du secteur s’efforcent de développer des procédés qui permettent d’obtenir une usure qui apparaîtrait naturellement au bout de plusieurs années. Pour atteindre ces résultats, les processus impliquent l’utilisation d’une grande quantité d’eau, d’énergie et de produits chimiques corrosifs.

Quelles solutions ?

Pour assurer le développement durable de l’industrie du denim, il est indispensable de bouleverser les anciennes pratiques en adoptant des processus éco-responsables. Depuis plusieurs années, les grandes marques ont pris conscience de ces enjeux et appliquent désormais des mesures pour diminuer leur influence sur les changements climatiques ou la pollution de l’eau.

Pour se rapprocher des consommateurs finaux européens, la relocalisation des usines de fabrication en Europe a été une première étape. Cette dernière a permis de diminuer l'empreinte carbone en réduisant les distances de transport de la marchandise. De plus, les pays tels que la Turquie et le Portugal respectent des normes sociales, éthiques et environnementales beaucoup plus strictes que certains pays asiatiques. 

Le vrai défi écologique repose maintenant sur des nouveaux procédés durables lors du traitement du denim. Plusieurs entreprises se penchent sur le sujet et essaient de révolutionner l'industrie du jeans. C'est le cas de la société Wiser Wash, avec laquelle travaille Pepe Jeans qui a développé une méthodologie de délavage inédite. 

 

Le procédé Wiser Wash // adopté par Pepe Jeans

La méthode brevetée Wiser Wash permet d’éliminer l’utilisation des pierres ponces et de produits chimiques toxiques utilisés dans les traitements traditionnels, de produire de très jolies abrasions ainsi que des contrastes lumineux sublimant la vraie beauté du denim indigo. Les décolorations totales consomment moins d’une tasse d’eau. Les 5 avantages du processus : 

  • Un délavage du denim qui est respectueux de l’environnement et dont aucun agent toxique n’est rejeté dans l’environnement.
  • Ce procédé unique implique une durée de vie du produit beaucoup plus longue. En effet, les fibres de coton présentes dans le denim sont moins endommagées ce qui préserve la solidité naturelle du tissu.
  • Les conditions de travail de la main d’œuvre sont beaucoup plus saines.
  • Le jeans ne contient aucun résidu provenant de produits chimiques corrosifs.
  • Les couleurs vivantes et attrayantes sont préservées.

Pepe Jeans Tru Blu Montreux

En tant que revendeur de jeans, nous sommes un maillon décisif de la chaîne de distribution et avons donc un rôle essentiel dans la démarche de proposer un produit responsable à nos clients. C’est le cas, par exemple, avec la sélection de jeans Pepe Jeans Wiser Wash disponible dans notre concept store Communitees de Montreux.